Chargement...

Quoi de neuf

07 juillet 2014

Les Jeunes Reporters pour l’Environnement de la 12e édition reçoivent leurs récompenses

Les auteurs des reportages écrits et les photographies primés à l'occasion de la douzième année des Jeunes Reporters pour l'Environnement, ont reçu leurs récompenses au cours d'un mois entier de cérémonies dans tout le pays.
Chaque année, les lauréats du concours Jeunes Reporters pour l'Environnement de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement reçoivent leurs récompenses au cours de cérémonies qui se tiennent successivement dans les régions de Guelmim-Smara le 5 juillet, de l'Oriental le 8 juillet, du Souss Massa Drâa le 18 juillet, et de Meknès-Tafilalet et Tadla-Azilal le 22 juillet 2014.

Au cours de ces cérémonies qui rassemblent collégiens et lycéens, leurs encadrants et leurs parents, et qui se tient en présence des autorités locales, des élus de la ville, du directeur de l'Académie, des délégués de l'Éducation nationale impliquée dans le programme, du corps enseignant, la Fondation remettra les diplômes ainsi qu'une tablette afin de récompenser les jeunes reporters pour leur travail et leur engagement.

Cette année encore, les collégiens et lycéens ont fait preuve des mêmes motivations et curiosité. 2000 élèves de 359 collèges et lycées des 16 académies du Royaume ont rendu 314 reportages écrits et 1042 photographies, dont les meilleurs ont été transmis par les Académies au jury afin qu'il délibère.

Cinq reportages écrits et six photographies ont été primés. Le prix du Jury a été décerné aux élèves du Lycée El Qods de Jerrada pour leur travail intitulé « le cimetière où s'étendent les déchets miniers ». Les élèves du lycée Azzaythoun de Taourirt, toujours dans l'Oriental, ont remporté le prix de l'Excellence pour leur travail sur « le Romarin de l'Oriental : un trésor à préserver ». Ils avaient déjà remporté le prix de la sensibilisation l'année passée. À Guelmim, le travail des lycéens de Hassan II, sur « Le fantôme du rayonnement électromagnétique », leur a valu le prix du thème de l'année. Les élèves du Lycée Tifariti d'Azilal, ont présenté un travail sur les « Euphorbes à Abzou, facteur de développement et protecteur de l'environnement, » qui leur a valu le prix de la Proximité. Enfin le Prix de l'éveil a récompensé un reportage sur « l'eau, entre la rareté et l'épuisement de la nappe à Errachidia », du lycée Hassan Ier de la même ville.

Dans la catégorie des photographies, les lycéens de Nador ont reçu trois prix : le Prix du thème de l'année pour une photographie intitulée « Nouvelles technologies et anciennes mentalités » des élèves du lycée Mohammed Adelkarim El Khattabi, le Prix de la Vigilance pour « La presse morte pollue » du lycée Ibn Sina, et enfin le Prix de la sensibilisation pour « L'espoir qui nous reste » des élèves du collège Mohammed Zerktouni. Pour la première fois cette année, le concours était ouvert aux collégiens de 11 à 14 ans. Les trois autres prix sont allés à des lycéens de Zagora (lycée Sidi Ahmed Bennacer), Inezgane Ait Melloul (Hommane El Ftouaki), Errachidia (Hassan I, déjà récompensé pour un reportage écrit).

Le concours des Jeunes Reporters pour l'Environnement, créé par la Fondation pour l'Éducation à l'Environnement, permet à la Fondation qui le promeut depuis douze ans au Maroc de sensibiliser à l'Environnement les générations qui seront demain aux commandes de notre pays.