Chargement...

Quoi de neuf

25 Juillet 2013

Clôture de la onzième année des Jeunes reporters pour l’Environnement

Les auteurs des reportages écrits et les photographies primés à l'occasion de la onzième année, au cours d'un mois entier de cérémonies dans tout le pays.

La saison 2012-2013 du programme Jeunes Reporters pour l'Environnement s'est close jeudi 25 juillet à Marrakech, avec la cérémonie provinciale de remise des prix, des autorités locales de la ville, du directeur de l'académie, des délégués, du corps enseignant, des jeunes reporters pour l'environnement, des représentants de la Fondation et de membres du jury national du programme.

Le programme de célébrations, qui s'est poursuivi du 4 au 25 juillet successivement dans les délégations de Guelmim, Taourirt, Témara, Missour, Zagora, Chefchaouen, Nador, Larache et Safi, se termine donc à Marrakech où seront remis,aux lycéens d'Ibn Sina, les coups de cœur du jury pour leur travail écrit intitulé « D'un cimetière pour les morts à un jardin accueillant des vivants », ainsi que le Prix de la créativité pour leur photographie « douleur suivie d'espoir . »

La 11ème édition des Jeunes Reporters pour l'Environnement a été féconde, une fois de plus, avec la participation de près de 2000 élèves de 230 lycées des 16 académies du Royaume. Ils ont livré 130 reportages écrits et 302 photographies, examinés avec attention par le jury. Septreportages écrits etsix photographies ont été primés.

Le Grand prix du Jury a été décerné aux élèves du lycée Mohammed Abdelkarim El Khattabi de Nador, pour leur travail « la Forêt de Kebdana : 1810 hectares conjugués au passé ». Les élèves du lycée Mohammed El Idrissi ont remporté le prix de la sensibilisation avec leur question pertinente : « les lessiveries de Ras El Ma, un patrimoine ou un fléau pour l'environnement ? », ex-aequo avec ceux du lycée Azzaytoune de Taourirt, qui ont eu rédigé un papier intitulé « les déchets relatifs à la Fête du Sacrifice : la Pelle et la Bête ».

La variété des sujets traités montre la curiosité et la sensibilité des lycéens, du « poumon de Bouizakarne, un passé qui respire la prospérité et un présent appauvrie en verdure (Lycée Hassan II, Bouizakarne (Guelmim), prix de l'originalité), à « Zagora, entre carence en eau et salinité » (Lycée Sidi Ahmed Bennacer, Zagora, prix de l'éveil), en passant par la mention spéciale du jury aux lycéens de l'Institut Mohammed VI pour l'Education et l'enseignement des non-voyants, pour « la mer à travers du regard des non-voyants ».

Le programme Jeunes Reporters pour l'Environnement prime également des photographies. Celle des élèves du lycée Ibn Sina ont remporté le prix de la pertinence avec leur photographie intitulée « Où Fuir? », et ceux du lycée Salaheddine El Ayoubi, le prix de l'originalité, avec « Osons défier la saleté ».

Pendant les célébrations et en guise de récompense, une tablette numérique a été distribuée à chaque Jeune Reporter primé.

L'ensemble des photographies primées, mais également les reportages, est proposé en une exposition itinérante intitulée « un autre regard sur l'environnement ». Les jardins d'Arsat Moulay Abdeslam à Marrakech accueillent cette exposition jusqu'à la fin du mois de septembre.

A Marrakech toujours, lors du 7ème Congrès Mondial de l'Education à l'Environnement organisé par la Fondation Mohammed VI Pour la Protection de l’Environnement, sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, du 9 au 14 juin 2013 à Marrakech, un e-journal a été préparé par 11 Jeunes Reporters pour l'Environnement des différents lycées de la région de Marrakech Tensift El Haouz. Durant cinq jours les JRE ont relayé l'information destinée aux congressistes et aux médias, restituant les moments forts de chaque journée : plénières, interventions, événements parallèles, Expositions....

Le concours des Jeunes Reporters pour l'Environnement, créé par la Fédération pour l'Education à l'Environnement, permet à la Fondation qui le promeut depuis onze ans au Maroc, de sentir sur le terrain combien la sensibilité à l'environnement progresse. C'est l'occasion unique de percevoir notre environnement au travers du regard de ceux qui auront à le gérer demain.
Voir le Palmarès Complet de la 11e saison du programme Jeunes Reporters pour l'Environnement.